Photos en direct à la télévision.

Linda Lemay 27 janvier 2007

 


 


Charles Aznavour a découverte Linda Lemay à l'été 1996, à Montreux, depuis, il est son parrain artistique.

Des artistes il y en a de toutes les sortes et de toutes les qualités... des doués, des talentueux, des avec de la personnalité, drôles, dramatiques, pleins de fantaisie et puis il y a ceux plus attachants qui possèdent toutes ces qualités et un quelque chose de plus difficile à expliquer mais qui vous les rend plus proches, plus familiers. Ils ne sont pas nombreux, ce sont des oiseaux rares... !  Lynda Lemay, avec ses deux "L" et ses deux "Y" fait partie de ces oiseaux rares. Elle ajoute à ces dons, indispensables pour réussir, des idées originales, une imagination fertile et très personnelle, une rare qualité d'écriture, une personnalité particulière et pleine de fraîcheur. Je la trouve étonnante, surprenante, exceptionnelle ! Elle est ce qui est arrivée de mieux à la chanson française depuis Jacques Brel. Écoutez-la. Écoutez-la attentivement pour à votre tour être sous le charme!   Charles Aznavour

 


Je l'ai vu, raconte Lynda, entrer dans ma loge après le spectacle donné en l'honneur de Charles Trenet. J'avais chanté "La visite", une chanson caustique, toute la salle croulait de rire. Charles m'a dit: "Ce que vous faites est formidable." Dans ma tête j'ai pensé: ça ne se peut pas. Il m'a proposé d'être mon parrain en France. Et c'est parti!  

Et plutôt bien parti. Quelle conquête. Après son triomphe à l'Olympia de Paris "Wow! C'est le bonheur total, a-t-elle lancé. ""Lynda est à l'Olympia""  Je ne me doutais certainement  pas  que je serais ici il y a un an."

Il est vrai que l'ascension de Lynda Lemay, qui a l'indéfectible appui de Charles Aznavour, encore présent dans la salle de l'Olympia, a été fulgurante. Avec ses chansons racontant par le menu sa visite chez le coiffeur ou son accouchement (sans parler des Souliers verts),  cette jeune femme a réussi à faire vibrer une des cordes sensibles du public français. Et cela continue de plus belle, bravo Linda Lemay.

Retour

1